Gottfried Salzmann



Actualités



Projets



À propos

Ici les façades des buildings de verre et d’acier aliènent le regard en déformant dans la verticalité de leurs reflets une réalité qui se transfigure en un dédale de miroirs. Là, la cité se révèle au rythme de l’horizon dans sa présence palpable pour soudain se dissoudre lorsque l’on scrute la nuée des touches abstraites qui la constitue. Elle devient tout ensemble elle même et son fantôme. Elle surgit dans son évidence et cependant n’est pas réelle. Elle fuit sous les yeux . On croit la capter globalement que soudain elle se fragmente et s’échappe. On ne la reconnait plus..Pense t on l’appréhender de nouveau qu’elle s’effiloche comme une vision au coeur d’un songe.



Biographie

Années 70 & 80


Retour à Paris, Prix à l’ Académie française ouvre la possibilité d’un atelier rue au Maire  à Paris.

En 82 Grande exposition personnelle dans les très belles salles du Musée de l’Albertina (Prunkraüme) à Vienne, suivi de nombreuses expositions.

Découverte de la ville de New York et rencontre de Franklin Bowles qui tient une Galerie à NY et une galerie à San Francisco.

Années 2000


Départ du Château d’Ouville l’Abbaye en Normandie pour Vence.
Inauguration de la toute nouvelle Salle Gottfried Salzmann au Musée de Salzbourg. Salle consacrée à mon travail.
Début des peintures sur Photos, des murs graffitis avec collage.
Nombreuses expositions en Europe, aux Etats Unis.

Années 2010 à 2016


Nombreux voyages, séjours aux Etats Unis

2013 : Rétrospective au Musée de Salzbourg

Un livre sur les villes aux Editions Prestel de Munich, dans l’atelier recherche approfondie sur l’architecture intérieure des Cathédrales, peinture à l’aquarelle sur papier



Bibliographie

1982

Dessins - Wilhem Schmied

Welz Salzbourg
1998

Villes - Bernard Denvir

Welz Salzbourg Autriche
2006

Gottfied Salzmann - Thalia

Pascal Bonafoux et Nikolaus Schröder
Préface Klaus Albert Schröder
2000

​L’Aquarelle paysages et villes - Gottfried Salzmann

Callwey
1993

Autour de l’eau - Nicole Bottet

Welz


Atelier

Au fond de la cour l’ancienne petite fabrique de verre bombé en plein coeur de Paris. À peine étions nous arrivés dans ce lieu habité, désert, sombre que nous savions qu’il était fait pour nous, un espace partagé par un volume, bureau vitré, rouge sombre donnant à chaque partie d’ atelier une autonomie. L’entrée commune, l’atelier de Gottfried Salzmann est à gauche, nous sommes tout de suite surpris par la longue table sous la verrière couverte de dossiers, de lettres, de papiers, une peinture sur laquelle l’eau hésite encore à laisser se déposer les pigments colorés, des tables, des peintures sur lesquelles il travaille.
Que ce soit sur papier ou sur photo, l’eau de l’aquarelle ne peut que se poser horizontalement, il n’a donc jamais assez de surface pour peindre, en désespoir de planches, de tréteaux, une partie sera terminée au sol.
Le haut de la grande porte d’entrée s’est transformé en table demi-lune envahie le plus souvent de livres. La pierre nue d’un mur est recouverte de pancartes hétéroclites, d’affiches , de peintures...
Le mur du fond de l’atelier a gardé la trace des machines, il va du brun foncé au beige incertain, la couche de suie est tombée. Au centre la forge noircie a gardé sa soufflerie, deux bonbonnes d’air actionnées par une poignée au bout d’une chaîne attise la flamme des feux de bois. Sur de grands espaces en hauteur, sont rangés les chassis, les cadres, les cartons, les grandes toiles et un monticule d’ affiches déchiquetées ramenées de New-York traîne par terre, source inépuisable d’inspiration.


Contact

Votre nom

Votre email

Votre message

Votre message a bien été envoyé, merci.

Partenaires :

Franklin Bowles Gallery
http://www.franklinbowlesgallery.com